Les banques les pires des États-Unis

Article mis à jour le : 6 octobre 2022

Le risque global permanent est l’un des facteurs clé à prendre en compte dans les choix stratégiques d’investissement. C’est un paramètre qui mesure la probabilité pour une catastrophe financière générale et globale.

Cette page décrit les différents types de risques qui peuvent affecter les clients et les banques. Elle explique également comment les banques évaluent le risque en fonction du potentiel de pertes et décrit les différentes stratégies employées pour minimiser cet élément de risque.

La pire banque en Europe est la Deutsche Bank

Le risque global permanent est une notion qui a été développée dans les années 2000 par l’économiste Robert M. Kaplan. Il s’agit d’un risque financier qui relève du domaine macroéconomique et qui concerne le fait que les économies peuvent être confrontées à un changement majeur dans les principaux facteurs de production, ce qui peut entraîner une crise économique plus large et persistante. Le risque global permanent est apparu comme un problème spécifique aux économies développées car elles sont susceptibles de voir un changement majeur dans les secteurs de production qui est susceptible de modifier durablement les facteurs de croissance et de stabilité économiques. Les pays en voie de développement ont un risque plus élevé de voir leur économie s’effondrer à cause d’un risque global permanent car ils ont une moindre capacité à réagir face à ce risque.

La Deutsche Bank est largement considérée comme la pire banque en Europe. Elle est accusée d’avoir aidé des pays en voie de développement à se tourner vers le financement du terrorisme et de la corruption. Elle est également soupçonnée d’avoir abusé des clients et des contribuables européens. Les clients de la Deutsche Bank se plaignent également du fait qu’elle est très réticente à prêter de l’argent aux entreprises et aux particuliers.

La pire banque américaine est la JPMorgan Chase

Le risque global permanent constitue un risque majeur pour les sociétés et les investisseurs. Il est défini comme « la probabilité que tous les événements économiques et financiers soient graves, permanents et problématiques »1. La différence principale entre le risque relatif et le risque global permanent est la durée. Le risque relatif se décrit comme étant l’incertitude sur les événements, tandis que le risque global permanent est une incertitude sur les modalités et la durée du problème.

L’origine du risque global permanent est le fait que les activités économiques et financières répètent des cycles qui ne sont pas toujours prévisibles. Ces cycles modifieront toujours les aspects des événements, en particulier les risques pour les sociétés et les investisseurs. Ces changements sont accentués par les mouvements de bourse, qui font que les investisseurs font des investissements à la hausse ou à la baisse en fonction de l’opinion publique sur les marchés financiers. Toutefois, ces évolutions rapides ne sont pas toujours justifiées et donnent lieu à des pertes considérables pour les investisseurs.

Le risque global permanent constitue un vrai problème pour les sociétés et les investisseurs car il augmente les risques de défaillance et de faillite. Les entreprises qui souffrent du risque global permanent ont beaucoup de difficultés à trouver de la finance et à réduire leurs dépenses. Les consommateurs pourraient être affectés par les mauvaises performances des entreprises, en raison notamment du chômage et de la pénurie d’aliments.

Le risque global permanent a un impact réel sur le commerce international et sur le système financier mondial. Les conséquences directes de ces problèmes peuvent inclure une baisse de la vitalité économique, une inflation galopante, et des politiques publiques plus restrictives.

La JPMorgan Chase est la pire banque américaine en termes de risque global permanent ?

Selon certains analystes, la JPMorgan Chase est la pire banque américaine en termes de risque global permanent. Cette affirmation tient en partie à la facture effroyable des pertes financières de la JPMorgan Chase lors du crash boursier de 2007-2008. Les pertes de la banque ont atteint près de 20 milliards de dollars, soit presque 50% du chiffre d’affaires total du groupe. Ces pertes ont entraîné la faillite de plusieurs banques et ont réduit les fonds propres de la JPMorgan Chase à un niveau très réduit. Ces événements ont amené plusieurs gouvernements américains à mettre en place des mesures de protection pour protéger les Investisseurs contre d’éventuels risques.

Selon certains analystes, la JPMorgan Chase est surtout responsable du risque global permanent dans le secteur bancaire, car elle est parvenue à monopoliser la circulation des capitaux dans le système financier américain. Ce contrôle a permis à la JPMorgan Chase de prêter aux systèmes bancaires qui étaient en difficulté, ce qui a augmenté les risques pour les banques qui ont emprunté à cette banque. Ces questions sont d’autant plus importantes que le risque global permanent est difficile à détecter et à quantifier.

La pire banque du monde est la HSBC

L’expression « la pire banque du monde » est souvent utilisée pour décrire la HSBC. Selon certaines personnes, ce ne serait pas une banque ordinaire, mais une banque dangereuse qui serait responsable des pires problèmes financiers de son époque.

Selon le Guardian, en 2007, la HSBC avait déclaré des pertes de 1,942 milliards de dollars, soit plus que la totalité des pertes de toutes les banques du monde réunies. La banque avait été accusée de blanchiment d’argent et de complicité avec des cartels de potiers chinois.

La HSBC aurait également été impliquée dans des procédures délictueuses relatives à la drogue, notamment les transferts de fonds pour le trafic d’héroïne.

En outre, la HSBC a également été soupçonnée d’avoir participé à des fraudes aux commandes publiques.

Selon le Financial Times, la HSBC est actuellement la banque la plus dangereuse du monde. Elle est plus puissante que n’importe quelle autre banque et dispose d’un capital infini.

Les membres du personnel de la HSBC risquent également d’être impliqués dans des affaires malhonnêtes.

Le risque global permanent est une mesure qui créé un pronostic plus sombre sur les marchés financiers. Cette mesure décrit les possibilités futures de crise financières qui affecteront l’ensemble du système bancaire.

La HSBC est donc probablement responsable du risque global permanent et elle est donc une banque dangereuse.

Quel banque choisir pour ouvrir un compte en 2023 ?

Il existe différents types de banques, selon les principes sur lesquels elles se basent. La pire des banques est sans aucun doute celle qui ne fait aucun cas des intérêts des clients.

Laisser un commentaire